Blog d'une aventurière fraîchement décalée

La folie des courses colorées : retour d’expérience au pays des arc-en-ciel

426 Views 1 Comment

La folie des courses colorées : Bienvenue au pays des arc-en-ciel.

Elles courent, elles courent… Les bonnes résolutions =D Comme beaucoup, cette année j’ai décidé de me remettre au running. Et quoi de plus motivant que de se fixer des objectifs pour tenir le rythme et enfiler ses baskets malgré le froid ? La réponse est simple : faire une liste de tous les événements auxquels participer cette année !

Et si vous n’avez pas confiance en vos compétences sportives ou si vous hésitez à vous inscrire, voici un article fait pour vous ! Retour sur des courses colorées pleines de vie qui vont vous donner le Peps.

Article à caractère non commercial. 

Des courses faites pour ceux qui courent… ou pas !

« Hé, j’ai vu un super truc où faut courir… Ça te dit on l’fait ? »

2015 avec mes copines : « La Color Run, ça te dit quelque chose ? ». Le ton est donné. Il faut savoir qu’à chaque fois que l’une d’entre nous propose une nouvelle activité, on a tendance à s’y lancer sans trop réfléchir aux conséquences. Nous nous inscrivons donc – sans entraînement aucun – à la Color Run.

Remettons-nous dans le contexte : 3 filles, deux qui ne courent plus depuis un moment, et une troisième pas sportive pour un sous… Mais il en faut bien plus pour nous décourager.

Date, lieu… Ok, c’est un peu loin – Strasbourg / Nancy, pas la porte à coté – mais ce n’est pas grave, on a déjà fait bien pire ! Let’s go !

Petite présentation d’un événement haut en couleur

La Color Run fait partie des courses colorées de 5km où à chaque kilomètre vous traversez une arche de poudre de couleur avec de la musiiiique !

Bleu, rose, jaune… Vous terminez la course en ressemblant à un vrai arc-en-ciel. Pour les moins sportifs, vous n’avez aucune obligation de courir. Votre dossard vous permet de partir, mais à partir du moment où vous avez quitté la ligne de départ, vous pouvez courir, marcher, trottiner, galoper, ramper… Non, ne pas ramper… C’est dangereux, il y a quand même beaucoup de monde qui participe ^^’

Enfin bref, une course pleine de vie ouverte à tous. Eh ouais !

Quelques mois pour s’entraîner : mon oeiiil !

Si comme moi vous êtes adepte de la procrastination, que vous rendez toujours vos dossiers au dernier moment, ou que vous attendez de ne plus pouvoir poser le pied au sol pour faire votre ménage, vous comprendrez bien que j’ai attendu les deux dernières semaines pour commencer à m’entraîner.

C’est donc en ayant couru deux fois 4km seulement que notre équipe de Caribous se lance pleine d’espoir dans cette folle aventure.

Des chaussettes rose fluo, des super lunettes et un magnifique tee-shirt tout propre : nous voici arrivées !

Tu la vois cette fille qui fait la maligne avant la ligne de départ ? Ouaip… C’est moi… En même temps, c’est l’éclate : l’ambiance est au top, il y a de la musique partout, et on a hâte de faire joujou dans la poudre colorée.

A l’accueil, nous nous voyons remettre un shoes bag comprenant : un dossard, des tatouages, un tee-shirt, des lunettes et un super bandeau. T’as le look coco… Puis direction le festival : plusieurs stands proposent des accoutrements des plus loufoques et évidemment, nous nous laissons tenter par une paire de chaussettes magnifique impossible à porter en société, juste comme on aime quoi.

 

En route vers le départ !

Faisons le point : il y a donc Alice et moi, sportives mais peu entraînées et blessées respectivement à la cheville et au genou ; il y a aussi Sophie qui ne court absolument jamais et qui est blessée au poignet – tu me diras, on n’en a pas besoin pour courir – et puis mon frère qui s’est rajouté à notre fine équipe… En fauteuil roulant !

C’est parti pour 5km.

Globalement comment s’est passée notre aventure ? Plutôt très bien. Nous nous sommes lancés à l’attaque de ces 5km avec nos compétences de sportifs du dimanche, nos petites gambettes et un fauteuil roulant à pousser.

Nous avons couru presque tout le chemin, mais lorsque l’une d’entre nous a eu le besoin de marcher nous nous arrêtions immédiatement sans gêner les autres coureurs. Nous avons toutefois été un peu déçus lors des passages dans les arches : l’événement regroupant beaucoup de monde, le staff vous oblige à avancer. Donc non, tu ne peux pas t’arrêter pour danser nu dans la poudre colorée. Shame.

L’arrivée : la grosse teuf, un peu comme la lumière au bout du tunnel.

Tu arrives enfin au bout de tes 5km et là, c’est la libération : une grosse teuf t’attends, avec des danseuses, un dj, du gros son, des rafraîchissements et encore plus de couleurs !

Au final, tu finis par oublier que t’as mal et c’est parti pour l’éclate jusqu’au bout de la night !

Je ne vais pas te mentir, au bout d’un moment, la poudre ça devient légèrement relou : t’en as un peu partout, les yeux, la bouche… J’étais plutôt contente que ça s’arrête à vrai dire.

Et après ?

Restons honnête… Se lancer dans l’aventure des courses colorées sans entrainement, c’était pas vraiment une bonne idée. Mais ça nous a donné l’envie de continuer les événements sportifs. Du coup depuis, on en a fait quelques-uns – oui enfin, surtout moi. Mais j’ai surtout commencé à m’entraîner régulièrement !

C’est quand même bien plus simple de se motiver à enfiler ses baskets avec une carotte. Enfin, pas une vraie carotte hein… tu vois ? …

La Run and Mix

Entre temps, j’ai déménagé à Bordeaux. Ce qui ne m’a pas empêché de remonter sur Strasbourg pour la Run’n’Mix, en mai 2016. Un look toujours d’enfer avec un petit shoes bag distribué à l’entrée et un super tee shirt hyper glamour que je ne porterai plus jamais – ou peut-être pour dormir.

La course se fait de nuit et la poudre est remplacée par des tubes fluos, ce qui n’a pas été pour me déplaire ! L’événement est moins important et bénéficie sûrement moins de budget que la Color Run mais si tu es à Strasbourg à cette période, ou que tu souhaites découvrir cette belle région, je te conseille vraiment cette petite course qui vaut le coup.

La prochaine : La Color Obstacle Rush à Bordeaux

En ce qui concerne les courses colorées de 2017, j’ai noté tout spécialement la Color Obstacle Rush de Bordeaux en avril. Pourquoi ? Tout en restant sur la même base de 5km, cette course propose, en plus de finir tout plein de poudre colorée, 15 obstacles composés de structures gonflables, de toboggans géants, de bains de mousse et de 20 zones de musique ! Plutôt sympa comme programme =D

Il existe pas mal d’autres courses de ce type, et les 5km proposés sont vraiment idéal pour se mettre au running de manière sympa et se donner un objectif tout à fait atteignable. En attendant la prochaine course, on enfile ses baskets et on s’entraîne : avec un peu de rythme dans les jambes, c’est quand même plus sympa.

Et vous, quelles sont les courses colorées inscrites sur votre agenda 2017 ?  

1 Comments

Leave a Comment